News 29/01/2019

MICHEL POLNAREFF


Michel POLNAREFF revient dans les bacs avec un nouvel album "Enfin" sorti en Novembre dernier.

L'opus commence par une longue intro de 10:54  en 2 parties, "Phantom" est lancé.

Les instruments de musique entrent en scène les uns aprés les autres. Dans cet ensemble, je retrouve le piano de Michel POLNAREFF parmi les cordes, les violons, les cuivres... La couleur des années fin 70/ début 80 de l'album est annoncée.

S'enchaine "Sumi", un jeu de mots contant l'histoire de sa Geisha, les guitares sont déchainées, le piano danse sur une sonorité Rock instrumentalisé à l'Américaine que l'on retrouve également avec "Ophélie flagrant des lits" (2006) et "Longtime".

"Grandis pas" est une douce ballade piano-voix dédiée à son fils, l'amour d'un père...

J'imagine l'orchestre, "Louka's song" une invitation à danser, essentiellement musicale, la voix de Louka (son fils) est omniprésente en toute légèrté [Daddy, I love you...].

Quant "Positions" (chanté au concert de 2007) aux sonorités Jazz commence, je me laisse glisser sur la vague Jazzy.

"Terre Happy" rend hommage à la Terre, une ballade qui s'effectue les yeux fermés. C'est doux et beau.

"L'homme en Rouge", ce single dévoilé en 2015 a été revisité, voir amélioré par l'artiste.

"Dans ma Playlist (C'est Ta Chanson)" est un clin d'oeil  à ses fidèles Fans [mes notes jouent sur mon piano...].

Le voyage s'achève avec "Agua Caliente" tel qu'il a commencé.

"Enfin" s'écoute les yeux clos, essentiellement musical, bien orchestré, il est destiné à un public aimant la musique des années 70 / 80, je vous le recommande.

J'ai eu la chance de l'entendre sur la scène du Festival ALUNA (Ardèche, 2016), étant bénévole, nous avions distribué des lunettes blanches pour l'occasion.

Pour le suivre :

Christel


* PHANTOM *

* GRANDIS PAS *

Michel POLNAREFF
 

PopRockOnline